Mes visites dans les Alpes Maritimes
Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour accéder à la liste complète des vidéos.
©PlaneteJoce

LA NAPOULE - Le Château

Samedi 27/09/2014

Superbe balade de la journée à La Napoule, pour surtout y visiter son château. Un monument surprenant posé sur la grève d'une des plus belles baies du monde, la baie de Cannes. Ce monument historique est une fascinante escapade dans l'histoire de l'architecture.

Château de La Napoule http://www.chateau-lanapoule.com/
Avenue Henry Clews 06210 Mandelieu La Napoule
04 93 49 95 05
MANDELIEU-LA NAPOULE


Pour y aller, le Ter de Juan-les-Pins à la gare de Mandelieu-La Napoule. Il n'y en n'a pas énormément, mais il y en a, directs. Ligne n°3.
L'Histoire du château

Le Château de La Napoule occupe un site prestigieux en front de mer, connu des Romains, il y a plus de 2000 ans. Bâti juste au bord de la mer en 1387 par les comtes de Villeneuve, le vieux fort militaire de La Napoule témoigne d'une histoire mouvementée : invasions, pillages, guerres et autres révolutions.
Il a été détruit puis rebâti de nombreuses fois.

Dans les années 1900, le château est mis en location à de riches estivants. M. Béranger qui en a hérité le met en vente pendant la Première Guerre mondiale.

Demi-ruine, demi-villa bourgeoise, il est racheté en 1917 par Henry Clews, milliardaire américain, artiste peintre et sculpteur. Avec sa femme Marie, ils reconstruisirent la bâtisse à partir de vestiges authentiques, notamment les deux tours et la transformèrent avec ses jardins en un lieu de rêve et d'imaginaire.

La maxime gravée sur le fronton du portail "once upon a time" (il était une fois), annonce l'entrée dans un monde fantastique, où sont, à jamais inscrits sur les murs, l'art, l'humour et la fantaisie de ses créateurs.

Une histoire d’amour entre deux êtres, Henry et Marie Clews

Son histoire est étroitement liée à un couple d'Americains, artistes, Henry et Marie Clews, qui se portèrent acquéreurs du château en 1919.

Lui, héritier d’une famille de banquiers américains mais plus inspiré par les arts en général et la sculpture en particulier que par les coffres forts, Elle, architecte.

Ce couple d’américains, à partir des vestiges authentiques, en firent un château néo-médiéval entouré d'un parc, peuplé de créatures étranges, sculptées dans la pierre rouge de l'Estérel par Henry Clews lui-même, qui était sculpteur. 

Ce château vous plongera dans un monde fantastique, un royaume imaginaire, un décor de contes de fées.

Henry Clews   (1876 - 1937)

Henry Clews Jr. naquit en 1876 à New York, fils d'Henry Clews Sr., immigrant anglais ayant bâti un empire à Wall Street, et de Lucy Madison Worthington, descendante du président américain James Madison. Destiné à de grandes études puis à s'investir dans les affaires familiales, Henry Clews montra très tôt un caractère rebelle, excentrique et un penchant pour les arts et la littérature. Il hérita cette passion de son grand-père James Clews, potier renommé dans le Staffordshire. Henry et sa soeur Elsie, s'écartant tous deux de la voie tracée par leurs parents, s'éloignèrent de la vie sociale américaine. 

Après avoir divorcé de Louise Gebhardt, il se rendit pour des vacances dans la station balnéaire de Newport Rhodes Island, très en vogue à cette époque. Lors d'une exposition canine, il y fit la connaissance de la belle et mondaine Elsie Whelen Goelet, en qui il reconnut immédiatement son alter ego féminin. Elle allait devenir Marie Clews, collaboratrice et inspiratrice d'Henry jusqu'à la fin de sa vie. Ils se marièrent en 1914 et partirent vivre à Paris. Encouragé par sa femme, Henry Clews vit son énergie créatrice décupler. Henry, Marie et leur jeune fils Mancha firent l'acquisition du Château en 1918.

La Napoule fut pour Henry une source d'inspiration permanente et lui apporta l'isolement nécessaire à l'épanouissement de son art. Son style changea radicalement, s'imprégnant d'influences précolombienne et extrême-orientale. Il donna vie à tout un bestiaire de petits monstres et animaux imaginaires qui vinrent peupler la forteresse napouloise. Au cours de sa vie, Henry Clews Jr. publia deux livres et créa plusieurs centaines de sculptures en marbre, en bois et en bronze, dont la plupart sont présentées au Château de La Napoule où elles furent créées.
Source: Madame Nélie Mercier - Château de la Napoule

Marie Clews (1880-1959)

Elsie Whelen, dite Marie Clews.
Regardez cette fille comme elle était jolie. 
Mrs Marie Clews, qui ne s'appelait pas Marie en vrai.

http://donneravoir.hautetfort.com/tag/marie+clews





Extrait de PRESENTATION DES MEMOIRES DE MARIE CLEWS : ICI




Dès son installation à la Napoule en 1918, Marie se passionne pour la reconstruction du château dont elle conçoit les plans jusqu'à la direction des maçons et des tailleurs de pierres. On ne peut imaginer un changement de vie plus radical. Marie devint pour Henri Clews un véritable soutien, une inspiratrice et une partenaire de travail. Ensemble, ils créèrent leur monde imaginaire.

Au fil des ans, Marie Clews a aménagé et agrandi le bâtiment, le parc, mêlant les œuvres de son artiste de mari à leurs achats d’antiquités selon des choix plutôt hétéroclites tels qu'un style néo-médiéval.

« Once Upon A Time », "il était une fois"....  
C'est le nom qu'ils donnèrent au château.


Sur la porte, leurs initiales.



Arrivée à la gare de Mandelieu-La Napoule


Le château se trouve juste à la sortie de la gare.

Il y a deux sorties : l'une donne sur la ville et ses commerces, et l'autre sort face au château.

On a commencé par visiter le parc, il n'y avait personne, génial pour les photos. Des tours, des créneaux, des panoramas magnifiques sur la baie, le port, la petite plage en contrebas.

Puis à 14h30, on a suivi une visite guidée des intérieurs. L'ensemble coûte 6 €, parc et visite guidée. Sinon le parc seul c'est 3 €.






 

C'est un éléphant qui nous accueille.





Les étapes

En 1919, l'aile sud-ouest des communs contigüe à la Grande Tour qui a été augmentée par un atelier de sculpture. Dans le même temps, les Clews ont ajouté une terrasse-balcon devant le château, côté mer, portée par une sorte de cryptoportique,

En 1924-1928, chantier de la salle à manger qui est conçue comme une salle de chevaliers, entre la maison construite en 1880 et l'aile sud-ouest. Elle est associée à une tour semi-cylindrique avec mâchicoulis, montée sur la base de la tour sud-ouest du château médiéval,

En 1925-1928, construction d'une galerie de cloître contre la salle à manger.

En 1927, construction d'une tour détachée côté sud-ouest, dite La Mancha, sur un terrain qu'ils ont acheté en 1924.

En 1930, le chantier s'arrête. La maison de maître datant de 1880 n'a pas été détruite. Henry et Marie Clews ont réaménagé le décor intérieur et réalisé un toit-terrasse crénelé. La basse-cour a été transformée en jardin anglo-provençal avec une porterie d'entrée monumentale comprenant la maison du gardien. L'aile nord-ouest est restée en l'état de 1880.








   














Les jardins

Comme la visite des jardins est libre, et que nous étions bien en avance pour la visite guidée, qui n'était qu'à 14 hres, nous avons commencé par nous promener dans les jardins.

Le château et ses jardins ont été inscrits monuments historiques par arrêté du 6 janvier 1947. 

Les jardins du château de la Napoule dessinés en 1919, sont constitués du jardin principal qui s'ouvre par une grande allée à la Française et de trois autres petits jardins :
le jardin de La Mancha,
les terrasses sur la mer
et le jardin secret. 
L'allée régulière, le bassin, la fontaine et le puits, et les constructions qui parsèment les jardins, conciergerie, chapelle, une fabrique de verre, la tour de jardin, la pergola et le pont de jardin sont spécifiquement inscrits comme monuments historiques.

Le parc est labellisé « Jardin remarquable ».





Si Henry se consacra à l’architecture du château et à ses œuvres artistiques que l’on pourra découvrir dans le musée du château, sa femme fut l’architecte des jardins du château. Elle y mit un tel talent qu’aujourd’hui encore, ils font l’admiration des visiteurs et ont d’ailleurs reçus la distinction de "Jardin remarquable".
Les jardins classiques conçus par Mary Clews sont agrémentés de jeux d'eau et de décors en taupière.




Les toilettes



 

  




















 





 
  



Des caissons de bouteilles pour sécuriser l'escalade !!!!















Le Château de La Napoule 

Nous avons visité l'intérieur du château en visite "guidée". Il n'y a que comme cela que lon peut entrer à l'intérieur des pièces. Mais notre guide était très intéressante.






La salle à manger
Leur salle à manger est constituée d’un intérieur d’église…




A droite, la cheminée.


L’atelier d’Henry Clews 

L’atelier d’Henry Clews est particulièrement magnifique, par son volume, sa verrière orientée Nord.

Ses sculptures y sont installées telles qu’il semblerait que leur créateur vienne à peine d’y travailler et qu’il va revenir....  Un certain temps, Henry Clews a étudié avec Rodin et la leçon a été bien apprise… mais heureusement son propre style s’est bien mieux affirmé dans les têtes fantastiques.

D’après notre guide, il s’amusait beaucoup à traduire en « personnages fantastiques et imaginaires » certains traits de caractère de ses contemporains dont il pouvait ainsi se moquer… ouvertement !

Henry Clews y a développé un bestiaire fantastique en faisant des rappels à des contes de fées comme le montre des devises gravées sur le château, comme Once upon a time ou Myth - Mystery - Mirth.











Leurs tombes
Ils avaient conçu leur chambre funéraire à l’entre-sol et une pièce condamnée au dernier étage.



Henry et Marie Clews se sont promis de se retrouver cent ans après la mort de celui des deux qui partirait le dernier.
Pour que cela se réalise, leurs tombeaux sont ouverts, les cercueils en très bon état, comme s’ils se préparaient à laisser s’envoler leurs âmes vers cette chambre du dernier étage où personne ne pourra venir les séparer.
Henry est décédé en 1937, Mary est partie en 1959, qui sait si leur vœu se réalisera un jour de 2059….




C'est l'oeuvre sculpturale d'Henry Clews, empreinte d'humour et de sensibilité art-nouveau qui fait de ce monument historique une fascinante escapade dans l'histoire de l'architecture.
 




Fin de la visite





Il n'y manquait plus que les fantômes des manoirs anglais.

Il n'y a pas grand monde autour de moi qui connaissait ce lieu. Je n'en savais pas trop moi non plus, à part que c'était un "château", et la découverte a été sensationnelle. Un couple vraiment étonnant. Un lieu magique. Il n'y manquait plus que les fantômes des manoirs anglais.



L'Association d’Art de La Napoule Mémorial Henry Clews

A la mort de son époux, Marie Clews a fondé la "Napoule Art Fondation" et en 1951 son pendant français "l’association d’Art de La Napoule Mémorial Henry Clews", qui encore maintenant permet a des artistes d’être accueillis dans cette demeure unique (comme à la Villa Medicis de Rome par exemple) pour leurs travaux. 

L'Association d’Art de La Napoule Mémorial Henry Clews a fait du château un lieu d’échanges culturels international comprenant l’organisation de colloques, de séminaires, d’expositions, de concerts et de spectacles auxquels s’ajoute un programme de résidence d’artistes.

Un lieu qui fascine et inspire encore et toujours les artistes et les touristes du monde entier. Un véritable conte de fée, comme l’avaient voulu Henry et Marie Clews.


La plage Fin d'après midi à la plage. Elle est au pied du château. 
 


Je suis rentrée dans la mer, un peu nagé, mais pas trop longtemps.
Il y avait un petit peu de vent frais par rapport à hier.



La ville de La Napoule
Une petite visite de la ville.... ... toute petite... qu'est ce que je m'y emmerderais !










Non ce n'est pas un lézard, c'est une peinture en trompe-l'oeil.
Sur le haut de cette fontaine... aussi une peinture en trompe-l'oeil....
La gare





Autres balades à faire que je n'ai pas faites :

PARC DEPARTEMENTAL DU SAN PEYRE 

Situé sur la commune de Mandelieu-La Napoule, ce parc de 18 hectares a été acquis par le Conseil Général en 1964. Au sommet de la colline qu'il occupe, un magnifique panorama s'offrira à vos yeux avec au premier plan le Golfe de la Napoule et, plus au loin, les sommets majestueux du Mercantour à l'est et les roches rouges de l'Estérel à l'ouest. Dans ce parc qui présente la caractéristique d'être situé en zone urbaine, vous apprécierez les couleurs et senteurs des espèces du maquis ainsi que les formes particulières des cactées.


SENTIER BOTANIQUE DU PARC DEPARTEMENTAL DU SAN PEYRE

Flore naturelle de l'Estérel avec 3,4 km en pente douce, à la découverte des plantes, arbres et arbustes étiquetés au milieu de la forêt antique de chênes, de la forêt de mimosas ou du maquis.

1 commentaire:

  1. J'ai vu que ton séjour sur la Côte d'Azur s'est super bien passé et que tu as fait plein de choses ! bravo pour toutes tes photos ! comme dab une vrai pro pour tes reportages ..
    A propos de Mandelieu, tu dis que la ville est toute petite ... mais il y a aussi les balades magiques du côté de la Siagne (vers où habite mon copain Christian). J'adore cette ville qui est proche de tout....
    Regarde la Vidéo que Vanessa avait faite http://www.wat.tv/video/balade-long-siagne-3us95_2i4jb_.html
    J'étais venue voir dans tes sites quel projet tu avais pour ton prochain voyage et je suis tombée là-dessus ....

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un message, un commentaire.
PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE DE VOTRE PRÉNOM
POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT
Je vous en remercie.